Le portrait

Alsyom, le pari des jeunes !

Alsyom, le pari des jeunes !

Du 9 au 11 mars prochains, Alexandre Clarens participera aux 44e Olympiades des métiers dans la catégorie fraisage à Bordeaux. Cet ambassadeur de l’industrie est activement soutenu par son entreprise Alsyom qui l’a recruté à l’issue de sa formation.

Imaginer l’énergie du futur, c’est l’ambition du Laser Mégajoule développé par le Commissariat à l’Energie Atomique. Un projet d’envergure dont l’entreprise Alsyom est un acteur majeur. La PME, installée à Tarbes et au sud de Bordeaux, est spécialiste de l’étude, de la fabrication et de l’installation d’équipements mécaniques et opto-mécaniques pour de grands instruments scientifiques comme les lasers de puissance, mais aussi les réacteurs de fusion ou encore les accélérateurs de particules. 

Une formation efficace

Alexandre Clarens, jeune usineur de 21 ans, est particulièrement investi sur ce projet. Il a été recruté par Alsyom à l’issue de sa formation : un bac pro suivi d’un BTS Industrialisation des Produits Mécaniques réalisé au pôle formation des industries technologiques Adour, centre de formation de l’UIMM. Un cycle de formation intégralement réalisé au sein de l’entreprise. Thierry Hovsepian, Directeur Général, salue son parcours : ” Nous nous félicitons de ce succès. La formation reçue par Alexandre au pôle formation, complétée par l’expérience du terrain dans l’entreprise a été très efficace et nous sommes très satisfaits de cette collaboration qui a abouti à son recrutement ! ».

« Tous derrière Alexandre »

Durant ces cinq années de formation au cœur d’Alsyom, Alexandre a été impliqué sur l’ensemble de la chaine de fabrication de pièces de précision destinées au Laser Mégajoule : de l’usinage à proprement parler au contrôle qualité final, en passant par l’étape de montage-ajustage. Une prouesse technique pour Alexandre, amateur de challenges. Après avoir été médaillé au concours des meilleurs apprentis de France, il participera du 9 au 11 mars prochain à la 44e finale nationale des Olympiades des métiers à Bordeaux : “Nous sommes tous derrière lui et nous serions très fiers qu’il intègre l’équipe de France des métiers !” poursuit Thierry Hovsepian.

L’accueil des jeunes : une priorité

Depuis ses débuts, Alsyom s’investit activement dans la formation des jeunes. Chaque année, elle accueille en moyenne 6 jeunes en alternance. Une voie de recrutement privilégiée pour l’entreprise qui organise régulièrement des journées portes ouvertes : « Alexandre n’est pas le premier à être recruté suite à son apprentissage. Accueillir des jeunes est important pour nous. L’UIMM Adour Pyrénées nous accompagne et nous met en relation avec des candidats. Nous formons nos apprentis pendant 3 à 5 ans en moyenne, nous apprenons à les connaitre et ils sont les premiers à bénéficier des opportunités d’emploi dans l’entreprise».

Un exemple de l’efficacité de l’alternance comme voie d’insertion professionnelle dans l’industrie, comme le souligne Alexandre : « C’est un vrai travail à trois ! L’apprentissage est vraiment une bonne expérience ».