Le portrait

Arconic : former pour transformer

Arconic : former pour transformer

Passer d’une activité manuelle et quasiment artisanale à une automatisation des process pour répondre aux besoins du marché, c’est le défi qu’a relevé l’entreprise Arconic de Dives-sur-Mer. Spécialisée dans la fonderie de précision pour l’industrie aéronautique et énergétique, l’entreprise a misé sur la formation de ses collaborateurs pour conduire sa révolution technologique. Un projet d’envergure mené en lien étroit avec l’UIMM Normandie Sud.

C’est en 2014 qu’Arconic initie une automatisation de ses activités, pour se préparer à produire certaines pièces du nouveau moteur « LEAP » développé par CFM International. Un enjeu de taille pour l’entreprise : « La quasi-totalité de notre activité était alors manuelle. Pour élaborer ce produit, plus de 80% de nos métiers devaient être automatisés » explique Catalina Mazoyer, directrice des ressources humaines.

Arconic 3d printed polymer-prototype patterns

 

Face à ce challenge, l’entreprise mise sur la formation de ses salariés plutôt que sur le recrutement externe : « Ce n’était pas la solution la plus facile. Nous voulions donner à chacun la possibilité d’évoluer, car nous étions convaincus que pour faire progresser l’entreprise, il fallait avant tout s’appuyer sur les femmes et les hommes qui la composent ».

Les CQPM : un outil de certification efficace, adossé à une formation adaptée aux besoins de l’entreprise

L’entreprise a fait l’acquisition de fours de haute technologie à programmation robotisée et a automatisé l’atelier « cires » où sont fabriquées les moules des aubages. Au sein de cet atelier, ce sont plus de 20 opérateurs qui ont été formés pour apprendre à programmer les équipements, dans le cadre d’un CQPM « conducteur de systèmes de production automatisée  » mis en place avec l’UIMM Normandie Sud. A la clé, 100% de réussite : « La moyenne d’âge des opérateurs formés était de 45 ans. Ils se sont beaucoup investis et sont très fiers d’avoir été certifiés ».

Pour accompagner les opérateurs de fusion à piloter les fours de nouvelle génération, un parcours de formation conduisant au CQPM « Opérateur de fusion » a été monté sur mesure avec l’UIMM et son Pôle formation. Des spécialistes en fonderie de l’Est de la France ont en effet été mobilisés pour accompagner les opérateurs dans leur montée en compétences en matière de processus de fabrication et de connaissance des matériaux.

Un projet de transformation sociale

Ces investissements ont complètement transformé l’organisation du travail de l’entreprise pour qui ces évolutions s’inscrivent dans le cadre d’un projet de transformation sociale : « Tous nos superviseurs et nos managers ont été formés à la conduite du changement à l’Ecole de management de l’UIMM. Il a fallu mettre en place des méthodes de travail collaboratives : le travail d’équipe est essentiel, sans l’appui des uns et des autres on ne peut pas y arriver ».

Début 2018, toutes les formations étaient réalisées et 80% des opérateurs formés travaillaient sur les nouveaux équipements. Un succès pour Arconic qui a su répondre efficacement aux évolutions du marché tout en renforçant l’employabilité de ses salariés : « Nos collaborateurs sont beaucoup plus en confiance et sereins face à l’avenir ».