Le portrait

Olivier Hutin, Président d’Arras Maxei : « Nous proposons majoritairement des CDI »

Olivier Hutin, Président d’Arras Maxei : « Nous proposons majoritairement des CDI »

Arras Maxei recrute et le fait savoir. L’entreprise industrielle qui emploie 72 salariés près d’Arras ouvre ses portes et se mobilise pour faire connaître ses opportunités de carrière et attirer les compétences dont elle a besoin. 

Chez Arras Maxei, recruter est un métier : « Nous avons régulièrement des postes ouverts, le marché est très tendu. » explique Olivier Hutin, président de l’entreprise et aussi vice-président de l’UIMM Udimétal. « En parallèle de nos besoins immédiats, nous pouvons aussi recruter un candidat que nous trouvons bon en adaptant notre organisation ». Les besoins de recrutement portent principalement sur les métiers de l’usinage, du commerce et du SAV.

Des atouts à faire valoir

Arras Maxei mise sur ses atouts pour attirer : « Nous ne recrutons pratiquement qu’en CDI. Nos collaborateurs sont accompagnés dans l’entreprise et les salaires sont intéressants », précise Olivier Hutin. L’entreprise aime aussi souligner la polyvalence de ses équipes : « Un chaudronnier va aussi être monteur et tuyauteur par exemple. Il va voir la machine se construire dans sa globalité avec ses collègues avant d’être envoyée à l’international. C’est un argument que nous aimons valoriser : cela a plus de sens que de travailler sur une seule dimension du produit ».

Faire de ses équipes des ambassadeurs

Et ce sont les équipes qui en parlent le mieux. La Voix du Nord ouvrait récemment ses colonnes à Christophe Musynski, tourneur-fraiseur chez Arras Maxei depuis 5 ans. Dans ce témoignage, le père de famille de 35 ans met notamment en avant l’autonomie et l’évolution dont il a bénéficié à la suite d’une formation interne qui l’a conduit à la conception-fabrication assistée par ordinateur. 

Rapprocher l’école et l’entreprise

Autre volet d’action majeur : resserrer les liens entre l’entreprise et les écoles. « Nous recevons très souvent des professeurs et des conseillers d’orientation qui n’ont que très peu connaissance de l’industrie et de la transformation digitale qu’elle connait. Difficile dans ces conditions d’en parler de façon attractive aux élèves. » C’est la raison pour laquelle Arras Maxei se mobilise aux côtés de ses partenaires locaux pour aller à la rencontre des étudiants et même des plus jeunes à l’occasion du challenge de mécanique Mécalive que l’UIMM Udimétal organise chaque année : « Un évènement qui éveille la curiosité des élèves dans le domaine de la mécanique et qui leur permet de se faire leur propre idée de ce qu’est l’industrie ».  

Arras Maxei réalise des machines spéciales et des outillages de production industriels notamment pour le secteur automobile avec une gamme spécifique destinée à la fabrication des moteurs et des transformateurs. Près de 60% de ses produits sont exportées aux quatre coins du monde.