Le portrait

Olympiades des Métiers, le réseau UIMM mobilisé !

Olympiades des Métiers, le réseau UIMM mobilisé

Clap de fin pour la 44e édition des Olympiades des Métiers qui s’est déroulée du 14 au 19 octobre dernier à Abu Dhabi. Cette année encore, le réseau de formation de l’UIMM s’est distingué avec 3 médaillons d’excellence. Michaël Rapicault, expert métier au sein de Worldskills France et formateur au Pôle formation Centre Val de Loire, revient sur l’enjeu de cette compétition internationale.

Michaël Rapicault fait partie des professionnels qui œuvrent en coulisse pour faire vivre chaque édition des Olympiades des Métiers. C’est en 2003 que ce formateur technique au Pôle formation Centre Val de Loire, au sein duquel il a lui-même réalisé son apprentissage, s’investit pour la première fois dans la compétition, par passion pour son métier et avec la volonté de transmettre encore davantage son expertise. Durant cette période, il participe à la mise en place des métiers tournage et fraisage aux Finales nationales. En 2015, il accompagne le titulaire fraisage de l’Equipe de France des Métiers dans sa préparation en vue de la finale internationale à Sao Paulo. 

Expert métier, un nouveau challenge

En 2017, son engagement prend un nouveau tournant : Michaël est nommé expert métier. Un rôle de chef d’orchestre qu’il effectue bénévolement aux côtés d’autres experts représentants d’autres métiers. Leurs missions ? Proposer les sujets pour les épreuves régionales, élaborer les sujets et présider durant les finales nationales, élaborer le contenu pédagogique et suivre les candidats issus des sélections régionales et nationales et enfin préparer le champion de France à la compétition internationale.

Un engagement collectif

« Cela demande beaucoup d’investissement et de temps. Rien ne serait possible sans la mobilisation du Pôle formation Centre Val de Loire – dirigé par M. Petitjean – qui soutient la compétition et met à disposition ses locaux et 4 à 7 formateurs à chaque édition des Olympiades. Cette compétition est essentielle pour montrer que formation professionnelle rime aussi avec réussite et épanouissement personnel ! ».

La compétition est une formidable vitrine pour les métiers industriels que le grand public n’a pas l’habitude de voir en action. C’est aussi un atout professionnel pour les jeunes qui participent à la compétition : « Les entreprises sont conscientes du niveau d’exigence que requiert la compétition. Ces jeunes professionnels passionnés par leur métier sont très recherchés par les recruteurs ! »

Après plusieurs mois voire plusieurs années d’entrainement, les jeunes participants atteignent l’excellence. En témoigne Lupin Doucet, apprenti au Pôle formation Normandie qui représentait la France en fraisage à Abu Dhabi. Il est arrivé à la 4e place sur 22 pays participants, une vraie prouesse dont Michaël Rapicault, qui a l’entrainé, est très fier : « Cela fait plus de 12 ans que l’on avait pas obtenu un tel classement ! ».

Bravo aux jeunes du réseau UIMM et aux formateurs qui les ont accompagnés durant toute la compétition :

  •  Lupin Doucet, du Pôle formation Pays de la Loire avec une très belle 4e place en fraisage ;
  • Julien Heyer, Aurélien Siat et Théo Marchandeau, le trio du Pôle formation Alsace et de l’INSA en production industrielle, arrivé en 5e position ;
  • Aurélien Bruno de l’ITII Picardie en administration réseaux et systèmes informatiques